MATOT

UN RÉSUMÉ DE LA SIDRA MATOT

PAR MICHEL BENSOUSSAN

La Sidra traite de trois sujets distincts : le premier concerne les Nédarim (vœux), le second concerne les conséquences pratiques de la guerre faite aux Midyanites (lois de cachérisation des ustensiles et partage du butin). Le troisième concerne l'attribution des territoires conquis à l'est du Jourdain à trois tribus.

Première montée : Lorsqu'une personne promet de faire quelque chose, toute parole est considérée comme un vœu, un « Néder ». Elle  aura pour lui force de loi, au même titre qu'un ordre de la Torah ! Pour se défaire de son vœu ou l'annuler, elle aura recours à un tribunal qui procèdera à la « Hatarat Nedarim », ce que nous faisons collectivement la veille de kippour lors du « Kol Nidré ».

Deuxième montée : Dieu ordonne à Moshé de combattre les Midyanites avant de mourir. Cet ordre lui a déjà été donné dans la Sidra précédente. Les Midyanites étaient à l'origine de la débauche des enfants d'Israël et de la mort des 24.000 fauteurs. Pinhas est nommé à la tête d'une armée de 12.000 hommes. Tous les hommes de Midyan sont tués et les femmes sont faites prisonnières.

Troisième montée : Moshé se met en colère : les femmes à l'origine de la débauche doivent  être, elles aussi, tuées ! Les combattants, ayant été au contact de la mort, sont déclarés impurs durant sept jours et purifiés par l'eau de la vache rousse. Un autre problème se pose : comment « cachériser » tous les ustensiles du butin ? Il y aura deux étapes : pour extraire la nourriture « non cachère » incrustée dans la vaisselle, il faudra passer celle-ci à l'eau bouillante (si la cuisson s'est faite par l'eau) ou au feu (si c'est le feu qui a directement cuit la nourriture, comme pour les grilles par exemple). La seconde étape consiste à immerger la vaisselle dans un Mikvé pour la faire passer de l'appartenance d’un goy à celle d'Israël.

Quatrième montée : Les animaux et les esclaves sont partagés entre les combattants et le reste du peuple. Un cinquantième sera donné aux Levi et dix fois moins aux Cohen. Un inventaire très précis de tout le butin est alors entrepris ainsi que sa répartition.

Cinquième montée : L'inventaire se poursuit. Les objets de valeur sont eux aussi recensés et offerts au Temple.

Sixième montée : La conquête de la partie Est du Jourdain n'était pas prévue. C'est la belligérance des peuples locaux qui a entraîné ces guerres de conquête. Que faire de ces territoires ? Deux tribus et demie, celles de Gad, de Reuven et la moitié de celle de Menaché demandent à s'y installer. Ils promettent de participer avec le reste du peuple à la conquête de la terre de Canaan à l'Ouest du Jourdain.

Septième montée : Moshé accepte de leur octroyer ces territoires à condition que tous les combattants poursuivent la conquête du pays avant de s'en retourner à l'Est. C'est effectivement ce qui se passera, dans le livre de Josué : après 14 années de conquêtes, ces tribus reviendront retrouver leurs familles restées à l'Est et formeront un peuple uni sur les deux rives du Jourdain.