TEROUMA

Sidra Terouma

par Michel Bensoussan

Un résumé

Dieu demande à Moshé que chacun apporte un "prélèvement" (Terouma), un don, constitué d'or, d'argent, de cuivre, de peaux de bêtes, de tissus, de broderies, de bois, de pierres précieuses, bref de tout ce dont auront besoin les constructeurs du "Michkan". Ce Michkan est un Temple démontable et facilement transportable dans toutes les pérégrinations dans le désert. En terre d'Israël, il sera installé dans la ville de Shilo pendant environ 400 ans. Il sera  ensuite déplacé à Jérusalem par  le roi David et son fils Salomon. Ce sera le "Premier Temple" qui s’élèvera pendant environ 400 ans. Détruit, il sera reconstruit au retour de Babel. Le "Deuxième Temple" existera, lui, près de 500 années jusqu’à l'an 68. Notre sidra détaille l'architecture du "Michkan" ainsi que les objets de culte qui y seront disposés. Au cœur du Michkan il y a le "Aron" : une boite en bois recouverte à l'intérieur et à l'extérieur d'or. Elle contient les Tables de la Loi. Elle est recouverte de deux chérubins en or. La pièce dans laquelle est déposé l'Aron se nomme le "Kodech Hakodachim", le Saint des Saints. Dans cette pièce, seul le grand Cohen entrait le jour de Kippour. En sortant, on se trouve dans une autre pièce, le "Kodech" ou "Ohel" ou "Hekhal". Plus grande,  elle contient trois objets du culte quotidien : la "Ménorah", le chandelier à sept branches, en or. Il y a aussi "la table" où sont disposés 12 pains et enfin un petit autel en or pour les encens (ce dernier ne sera détaillé que dans la sidra de la semaine prochaine). Ces deux pièces ont des murs en bois, assemblage de planches, le tout démontable. Le toit est constitué de quatre couches superposées de peaux de bête et les "portes" sont constituées de rideaux joliment tissés. À l'extérieur de cette enceinte, on se retrouve à ciel ouvert. C'est le "Hatser", la cour, où se trouvent un "Kior" en cuivre pour l'ablution des pieds et des mains des cohanim avant leur entrée dans le Hekhal (ce kior est décrit dans une autre paracha). Enfin, dans cette cour se situe le grand autel des sacrifices, le "Mizbeah" extérieur. Tout le Michkan est délimité par des tentures soutenues par des piliers en bois. Il forme un rectangle d'environ 50 mètres de long (d'est en ouest) et 25 mètres de large (nord-sud). L'entrée sera  toujours située à l'est.

 

Réflexion à propos du titre

Si le but est de construire un sanctuaire (Michkan), pourquoi ne pas appeler notre Sidra "Mikdash" ou "Michkan" ? Pourquoi lui donner le nom de ce qui semble être un détail annexe : la contribution de chacun pour rassembler les matériaux qui serviront à cette construction ? D'autant que le sujet, le prélèvement, n'occupe que sept des premiers versets ? La réponse réside peut-être dans la double traduction du mot Térouma : c'est à la fois un don, mais aussi une élévation. Comme si l'homme ne pouvait s'élever qu'en donnant de lui-même. Ce qui nous paraît être un acte accessoire en vue du but ultime, la construction d'un sanctuaire, est peut être lui-même le vrai but ! Dieu n'a pas plus besoin d'un sanctuaire qu'il n'a besoin d'un don de la part de l'homme. Le but, c'est l'homme : comment aider l'homme à s'élever ? Le sanctuaire est ici un prétexte, un moyen de faire durer un sentiment. De l'ancrer dans l'espace et dans le temps. On pourrait donc lire le texte comme suit : le but est la Térouma. Le don de soi qui invite l'homme à l'élévation. Dans un second temps, il y a nécessité de prolonger cette élévation, c'est alors l'invitation à construire un Michkan ! Le titre de la Sidra : 'Terouma', élévation, serait donc bien le but ultime et elle justifierait que le texte commence par elle notre Sidra !

Un résumé PAR MONTEES : Térouma

Par Michel Bensoussan

Notre Sidra est la première d'une série de cinq qui décrivent la construction d'un sanctuaire pour le service divin : le Michkan.

Première montée : "Térouma" veut dire "élévation" mais aussi "prélèvement" ou "offrande". Dieu ordonne à Moché de demander au peuple de "s'élever" en offrant les matières premières qui serviront à la construction d'un sanctuaire. Le premier élément de ce "Michkan" sera une arche en bois (Aron) recouverte d'or, dans laquelle seront déposées les tables de la loi descendues par Moché du mont Sinaï. Comme tous les éléments du Michkan, elle comportera sur ses côtés des anneaux dans lesquels de longues barres aideront à la transporter au cours des nombreux déplacements dans le désert.

Deuxième montée : Ce "Aron" sera recouvert d'une "Kaporet" en or sur laquelle seront confectionnés deux chérubins, tournés l'un vers l'autre. C'est de là que la parole de Dieu s'adressera à Moché.

Troisième montée : Le second élément sera une table (Shoulhan). Elle aussi sera confectionnée en bois et recouverte d'or (sur cette table seront déposés chaque semaine douze pains). Puis une Ménorah à sept branches sera coulée, entièrement en or. Il faudra confectionner des tentures qui délimiteront ce qui sera appelé le Kodech, lieu "saint" recouvert de tentures et dans lequel seuls les Cohanim pourront entrer.

Quatrième montée : Ces tentures devront être soutenues par des piliers en bois, des  "Kerachim", qui  seront juxtaposés et délimiteront ainsi ce lieu saint, le Kodech.

Cinquième montée : Cet espace, le Kodech, sera lui-même séparé en deux parties par des tentures spéciales (La Parokhet). Elles délimiteront ainsi un espace plus petit, à l'intérieur du Kodech, qui contiendra l'arche, les chérubins et les tables de la loi, ce sera le Saint des Saint ou "Kodech hakodachim".

Sixième montée : À l'extérieur de ce lieu saint, il y aura une grande cour où seront faits, à ciel ouvert, des sacrifices. Les sacrifices se feront sur un autel réalisé en bois et recouvert de cuivre. Il comportera, lui aussi, des anneaux et des barres qui aideront à le transporter.

Septième montée : Cette grande cour à ciel ouvert sera délimitée, elle aussi, par des tentures, soutenues par des piliers en bois. Ces piliers, les "Kerachim" seront eux espacés et reliés entre eux par des barres. Leurs bases en bois seront encastrées dans des socles ("Adanim") en argent. Le Michkan mesurera cent coudées (environ 60 mètres) sur cinquante (environ 30 mètres). Il sera donc composé d'une grande cour à ciel ouvert comprenant un autel pour les sacrifices. Avec à l'intérieur un espace plus saint recouvert de tentures dans lequel seront disposés la Ménorah, la table des pains, et un petit autel en or qui n’est pas évoqué dans notre Sidra ! Encore plus à l'intérieur se trouvera le Saint des Saints abritant l'Arche sainte.

להשאיר תגובה

הזינו את פרטיכם בטופס, או לחצו על אחד מהאייקונים כדי להשתמש בחשבון קיים:

הלוגו של WordPress.com

אתה מגיב באמצעות חשבון WordPress.com שלך. לצאת מהמערכת /  לשנות )

תמונת גוגל

אתה מגיב באמצעות חשבון Google שלך. לצאת מהמערכת /  לשנות )

תמונת Twitter

אתה מגיב באמצעות חשבון Twitter שלך. לצאת מהמערכת /  לשנות )

תמונת Facebook

אתה מגיב באמצעות חשבון Facebook שלך. לצאת מהמערכת /  לשנות )

מתחבר ל-%s

אתר זו עושה שימוש ב-Akismet כדי לסנן תגובות זבל. פרטים נוספים אודות איך המידע מהתגובה שלך יעובד.