METSORA

Un résumé de la Sidra  Metsora’

Dr. Michel Bensoussan

La Sidra précédente avait décrit les lois relatives à la Tsara’at (qui affecte la peau, les vêtements ou les pierres d'une maison). Celle de cette semaine rapporte les différents  processus de purification. Dans la dernière partie, la Torah décrit le processus de purification des personnes qui ont eu des écoulements séminaux, purulents ou sanguins. Bien qu’elles puissent nous apparaître de nos jours anachroniques, il semble que ces lois de pureté et d'impureté conditionnaient le quotidien et constituaient la majeure partie de la vie religieuse d'Israël au temps du Temple. Seule la pratique de la « Nida » (femme ayant ses règles) persiste encore.

Première montée : Après la période de mise en quarantaine de la personne atteinte de Tsara’at, le Cohen sort du camp pour aller lui rendre visite. Si les plaies sont guéries, le  processus de purification comprendra plusieurs étapes : un oiseau est sacrifié, son sang est  mélangé à de l'eau vive, de l'hysope, du bois de cèdre et de la laine de couleur écarlate. Un second oiseau est trempé dans cette préparation puis renvoyé. Ensuite, le Cohen asperge le Metsora’ (la personne atteinte de tsaraat) sept fois. Ce dernier devra ensuite laver ses vêtements, puis se raser entièrement et se tremper dans un Mikvé. Il pourra ainsi rentrer de nouveau dans le camp mais pas dans sa tente ! Après sept autres jours, il se rasera à nouveau et se trempera dans le Mikvé. Le huitième jour, il apportera au temple  trois moutons, de la semoule et de l'huile.

Seconde montée : Le Cohen sacrifie les bêtes. Et avec le sang et l'huile, il enduit les lobes d'oreille, les pouces, certains oreilles et la tête du Metsora’.

Troisième montée : Si le Metsora’ n'a pas les moyens d'offrir les trois bêtes, il amènera un mouton et deux oiseaux. Le reste du rituel est identique.

Quatrième montée : Lorsque le peuple d'Israël réside sur sa  terre, la Tsaraat pourra aussi toucher les maisons. Il s’agit de taches vertes ou rouges qui entament les pierres en profondeur. Le Cohen qui fait le diagnostic rend impur tout le contenu de la maison. Il est donc conseillé de vider la maison avant que le Cohen n'arrive ! Au bout de sept jours, si  la Tsara’at s'est propagée, les pierres atteintes sont retirées et remplacées. En cas de récidive, c'est toute la maison qui sera détruite. Dans le cas contraire, la maison est purifiée par le même rituel décrit dans la première montée (avec les deux oiseaux).

Cinquième montée : Il en sera de même si un vêtement est touché par la Tsara’at. Un écoulement séminal peut également rendre impur. La personne devient alors "Zav" (ou "Zava" pour une femme). Les objets sur lesquels le Zav s'assoit deviennent impurs et peuvent à leur tour rendre impur par contact ou en s'asseyant dessus. Pour se purifier, le Zav devra compter sept jours, puis se tremper dans un Mikvé et amener un sacrifice au Temple.

Sixième montée : Tout homme duquel sortira la semence sera impur pendant une journée, puis il devra se tremper dans un Mikvé. Cela est valable aussi en cas de relation sexuelle. Dans ce cas, sa femme aussi est impure durant toute la journée. En cas de saignements prolongés une femme, comme la Zava, sera  impure sept jours.

Septième montée : Le huitième jour, elle apportera deux oiseaux au Temple.

להשאיר תגובה

הזינו את פרטיכם בטופס, או לחצו על אחד מהאייקונים כדי להשתמש בחשבון קיים:

הלוגו של WordPress.com

אתה מגיב באמצעות חשבון WordPress.com שלך. לצאת מהמערכת /  לשנות )

תמונת גוגל

אתה מגיב באמצעות חשבון Google שלך. לצאת מהמערכת /  לשנות )

תמונת Twitter

אתה מגיב באמצעות חשבון Twitter שלך. לצאת מהמערכת /  לשנות )

תמונת Facebook

אתה מגיב באמצעות חשבון Facebook שלך. לצאת מהמערכת /  לשנות )

מתחבר ל-%s

אתר זו עושה שימוש ב-Akismet כדי לסנן תגובות זבל. פרטים נוספים אודות איך המידע מהתגובה שלך יעובד.