AHARE MOT

UN RÉSUMÉ des Sdarot Ahare Mot-Kedochim

PAR MICHEL BENSOUSSAN

Cette semaine nous lisons deux Sdarot : Ahare-Mot (que nous lisons dans sa quasi-intégralité le jour de Kippour) et Kedochim qui, disent nos Sages, contient les grands principes de la Thora.

Première montée : À la suite de la mort (Ahare-Mot) des deux fils d'Aharon, et pour que cette catastrophe ne se reproduise pas, D'ieu dicte des règles strictes qui régiront l'entrée dans le "Saint des Saints". Un seul jour par an (le jour de Kippour) une seule personne (le grand Cohen), et selon un protocole minutieux (le seder Ha’avoda), pourra y entrer et intercéder en faveur de tout le peuple d'Israël.

Deuxième montée : Au cours de ce rituel, deux boucs identiques sont présentés au Cohen. Par tirage au sort, un bouc sera désigné pour être sacrifié au Temple. L'autre (le bouc "émissaire"), sera envoyé dans le désert et mis à mort en tombant d'une falaise. Le jour de Kippour est donc, aussi, le jour du Grand Pardon !

Dans le désert, il était interdit de consommer la viande d'un animal qui n'avait pas été abattu dans le Michkan. (En revanche, dès l'entrée en terre d'Israël, et jusqu'à aujourd'hui, l'abattage rituel en dehors du Temple sera permis).

Troisième montée : L’une des principales lois de l'abattage rituel est l'obligation de recouvrir de terre le sang versé (comme s'il fallait avoir honte d'avoir tué un animal pour se nourrir). Le sang, symbole de la vie, ne peut pas être consommé. La Thora détaille ensuite les différents cas d'incestes.

Quatrième montée : L'homosexualité masculine est également prohibée, au même titre que la zoophilie. Le respect de ces règles conditionne le droit, pour le peuple dans son ensemble, de résider sur la terre d'Israël.

Dans la même montée, nous entamons la seconde Sidra : "Kedochim" qui contient plus de 50 Mitsvoth. Le principe de la sainteté (Kedoucha) des personnes induit que l'on ne se laisse pas entraîner, par faiblesse, habitude ou par des cultures idolâtres voisines, à des comportements immoraux.

Cinquième montée : La probité, le souci de l'autre, la solidarité mais aussi la responsabilité, sont au cœur de plusieurs lois ordonnées ici. "Tu aimeras ton prochain comme toi-même".

Il est interdit de mélanger, en les tissant, le lin et la laine, ou, en les croisant, différentes plantations. La séparation est souvent nécessaire pour donner vie à des principes incompatibles.

Sixième montée : Ne pas duper l'étranger, avoir des balances qui indiquent le bon poids, ne sont pas des lois moins importantes que la pratique des Mitsvoth envers D'ieu. Au contraire, c'est en fonction de notre rapport à l'autre que notre rapport à D'ieu se mesure.

Septième montée : La Thora reprend la liste des relations sexuelles interdites en mentionnant cette fois leur sanction (la mise a mort). Le peuple d'Israël sera donc différent des autres nations par les lois de la cacherout, les lois d'impureté, les  lois morales, les interdits sexuels et bien sûr, l'interdiction de toute forme d’idolâtrie.

להשאיר תגובה

הזינו את פרטיכם בטופס, או לחצו על אחד מהאייקונים כדי להשתמש בחשבון קיים:

הלוגו של WordPress.com

אתה מגיב באמצעות חשבון WordPress.com שלך. לצאת מהמערכת /  לשנות )

תמונת גוגל

אתה מגיב באמצעות חשבון Google שלך. לצאת מהמערכת /  לשנות )

תמונת Twitter

אתה מגיב באמצעות חשבון Twitter שלך. לצאת מהמערכת /  לשנות )

תמונת Facebook

אתה מגיב באמצעות חשבון Facebook שלך. לצאת מהמערכת /  לשנות )

מתחבר ל-%s

אתר זו עושה שימוש ב-Akismet כדי לסנן תגובות זבל. פרטים נוספים אודות איך המידע מהתגובה שלך יעובד.